Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2014

La Russie bannit la langue ukrainienne des écoles de Crimée

R%C3%A9f%C3%A9rendum%20%22antinazi%22%20-%20Crim%C3%A9e%2C%20mars%202014.jpg

Il est vrai que l'Ukrainien est une langue de « nazis »...

 

Sur son excellent blog, @Denys Kolesnyk rapporte que Natalia Goncharova, la soi-disant ministre locale de l'Education, a déclaré qu'il n'y aurait plus, désormais, d'enseignement en Ukrainien dans les écoles primaires de la péninsule.

En mai dernier, cet enseignement avait déjà été banni des établissements du secondaire.

Pourtant, suivant le recensement de 2001, 24 % de la population de Crimée étaient composés d'Ukrainiens ethniques.

Selon les statistiques officielles russes, deux millions d'Ukrainiens (officieusement, au moins deux fois plus) vivent en Russie. Aucune école n'y enseigne en langue ukraininienne.

A titre de comparaison, en Ukraine, environ 17 % de la population sont constitués de Russes ethniques, et donc 17 % des écoles dispensent leurs enseignements en langue russe. Néanmoins, la Russie ne cesse d'accuser l'Ukraine de violer les droits de la communauté russe.

13:26 Écrit par Boreas dans Crise, Géopolitique, Identité, Psychologie, Société, Stratégie | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Dans les écoles du Donbass, on enseigne le russe. Dans les administrations, on parle le russe. Les papiers que délivrent cette même administration sont en russe. Les panneaux publicitaires dans la rue sont en russe. Les panneaux indiquant le chemin sont en russe. La police parle russe.

En quoi la communauté russe est-elle en danger? Avant tout ce cirque, je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui se plaignait que ses droits de russophone était lésé!! Il n'y a jamais eu aucun soucis de séparatisme.

Pendant les jours sanglants de Maïdan, nous étions à Lviv, nous avons parlé russe. Aucune réaction négative. Beaucoup nous disaient d'ailleurs "Oh, j'ai de la famille dans le Donbass!!". Le nombre d'amis qui nous ont appelé sachant qu'on était là bas et croyant que c'était la guerre civile dans les rues... Lorsqu'on leur disait que tout était absolument calme, ils nous traitaient de menteurs!! Nos propres amis!!!

D'ailleurs, à ce moment là, la police de Lviv était à Maïdan et non plus à Lviv, aucun policier dans les rues, des activistes distribuaient des tracts disant qu'il fallait joindre tel numéro de téléphone en cas de problème, qu'il fallait veiller les uns sur les autres, la famille, les voisins... La ville était d'un calme irréel. Nous n'avons vu aucune incivilité ou quoi que ce soit.

Vous faites la même chose dans une ville de 800 000 habitants en France, je donne pas 48h avant que ce ne soit l'anarchie la plus complète. Mais bon, RT, Beru and co disent que ce sont d'affreux banderistes nazis, ils doivent mieux savoir que nous, nous avons certainement de la merde dans les yeux...

Écrit par : tarkan | 15/08/2014

Boreas, merci d'avoir écrit à propos de cela. Le monde doit savoir !

Écrit par : Denys | 15/08/2014

Aucune indignation ni même relais sur "réalcorruption.tv", étonnant non ?
(Joli sous-titre pour l'image)

Écrit par : Victor | 15/08/2014

Merci d'avoir relayé cette info qui j'en suis sur ne souffrira d'aucun commentaire. Les ukrainiens étant considérés comme des européens de seconde zone incapables de se déterminer d'après nos "camarades" français.

La Russie a parfaitement réussi son jeu de mystification.

Pour ma part je continue ma démystification, je viens de publier un article à ce sujet:

http://cerclenonconforme.hautetfort.com/archive/2014/08/16/la-russie-et-le-nouvel-ordre-mondial-5429073.html

Écrit par : JB | 16/08/2014

https://www.youtube.com/watch?v=qeMiyGZD6R0

Une vidéo de potentiels libérateurs du Donbass. Si c'est vrai c'est sympatoche.

Écrit par : DolFuSa | 17/08/2014

Les commentaires sont fermés.