08/10/2011

La vraie Gauche

Un petit plus - Jean-Claude Michéa sur France Inter le 09 octobre 2011 (je remercie @alain21) :

http://www.franceinter.fr/emission-parenthese-la-gauche-a...

 

Jean-Claude Michéa sur France Culture, le 06 octobre 2011 :

 

Commentaires

Il se fait rare et on l'entend peu ; pourtant c'est un plaisir de l'entendre.

Un plaisir d'autant plus lumineux que la conclusion confine au sublime.

« il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille que pour un riche d'entrer au royaume des cieux » (Évangile de Marc, 10,25, Évangile de Matthieu 19,24, Évangile de Luc 18,25).

Quel dommage qu'aujourd'hui il n'y ait plus d'authentiques chrétiens gros de cette phrase de l'Evangile. Quel dommage que le troupeau de Dieu soit davantage pourvu en hypocrites incrédules s'efforçant de racheter le pêcher de leur avarice consubstantielle dans d'atroces contorsions cléricales, que d'honnêtes âmes guidées par l'Esprit.

J'imagine que Jean-Claude Michea est loin de la vraie Foi par la raison. Par l'esprit lui, comme Orwell, en sont tout prêt.

Écrit par : Eisbär | 08/10/2011

Répondre à ce commentaire

Michéa , c'est à lire de toute urgence ainsi que Christopher Lasch .
Michéa a d'ailleurs fait les préfaces de certains des bouquins de Lasch .

Écrit par : alain21 | 08/10/2011

Répondre à ce commentaire

Article instructif du Monde sur Jean-Claude Michéa.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/10/06/le-complexe-d-orphee-de-jean-claude-michea_1582895_3260.html

Instructif non par son contenu (Michéa serait le successeur de penseurs inclassables des années 30 qui ont fini pétainistes...) mais par ce qu'il montre comment les médias du système réagissent devant un penseur-dissident : soit c'est un mutisme accablant (ce qu'ont connu les livres de Lasch), soit l'auteur se voit ranger dans un système de classification mental...

C'est ainsi que Michéa, socialiste orwellien se retrouve réactionnaire comme le maurassien Bernard Lugan...

Écrit par : Létonné | 08/10/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour le lien, Létonné.

Vous imaginez bien qu'en plus d'être complètement déboussolés par la pensée de Michéa qui leur fait perdre tous les repères avec lesquels ils ont été formatés, les journalistes du Monde ne sont pas payés par Bergé-Pigasse-Niel pour encourager la critique de la domination de classe...

Écrit par : Boreas | 08/10/2011

Répondre à ce commentaire

"[...] pour encourager la critique de la domination de classe..." ou plus modestement défendre les valeurs populaires telle que la loyauté, ce qui fait bondir Boltanski.

Il serait d'ailleurs intéressant de connaître le point de vue de ce dernier, proche du NPA (voire même membre ?), sur la défense de la loyauté et du patriotisme faites par un certain Hugo Chavez, encensé par le parti politique susnommé...

Écrit par : Létonné | 08/10/2011

Ah, mais je vois que le signataire de l'article du Monde est "Luc Boltanski, sociologue" :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Luc_Boltanski

De mieux en mieux...

Écrit par : Boreas | 08/10/2011

Répondre à ce commentaire

"Michéa serait le successeur de penseurs inclassables des années 30 qui ont fini pétainistes"

Justement, est ce que Michéa serait pret a assumer d'etre du coté de bernard Lugan, de l'AF, de Doriot etc?
Serait-il pret a admettre que sa vision du monde, comme pour Pasolini, le rangerait du coté d'une révolution totale, a la fois spirituelle, politique et économique, ce qui le classerait ipso facto du coté des fachos selon la terminologie moderne du système?

Écrit par : Decebal | 08/10/2011

Répondre à ce commentaire

Michéa est aussi passé ce matin sur France inter

La Gauche a-t-elle oublié les gens ordinaires?

Question incongrue penserez-vous peut-être, en ce jour du 1er tour des "primaires citoyennes", les primaires socialistes. C'est en tous les cas, l'interrogation qui court tout au long du dernier ouvrage du philosophe Jean-Claude MICHEA, un penseur qui se fait rare dans les médias...

http://www.franceinter.fr/emission-parenthese-la-gauche-a-t-elle-oublie-les-gens-ordinaires-1er-tour-des-primaires

Écrit par : alain21 | 09/10/2011

Répondre à ce commentaire

Un petit article sympathique sur le livre de Michéa qui règle aussi son compte à Boltanski.

http://www.larevuecritique.fr/article-jean-claude-michea-86175973.html

Écrit par : François Renié | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

Merci pour ce lien, François Renié.

Écrit par : Boreas | 15/10/2011

Répondre à ce commentaire

Michéa fait paraître ce vendredi 6 mars un petit livre ( une centaine de pages ) sur cette problématique de la gauche (fausse ou vraie ) .

"Les mystères de la gauche: De l'idéal des lumières au triomphe du capitalisme absolu "

sur la 4ème de couverture

« Que peut bien signifier aujourd’hui le vieux clivage droite-gauche tel qu’il fonctionne depuis l’affaire Dreyfus ? Il me semble que c’est avant tout le refus de remettre cette question en chantier – et de tirer ainsi les leçons de l’histoire de notre temps – qui explique en grande partie l’impasse dramatique dans laquelle se trouvent à présent tous ceux qui se reconnaissent encore dans le projet d’une société à la fois libre, égalitaire et conviviale. Dans la mesure, en effet, où la possibilité de rassembler le peuple autour d’un programme de sortie progressive du capitalisme dépend, par définition, de l’existence préalable d’un nouveau langage commun – susceptible, à ce titre, d’être compris et accepté par tous les « gens ordinaires » –, cette question revêt forcément une importance décisive. Je vais donc essayer d’expliquer pour quelles raisons j’en suis venu à estimer que le nom de gauche – autrefois si glorieux – ne me paraît plus vraiment en mesure, aujourd’hui, de jouer ce rôle fédérateur ni, par conséquent, de traduire efficacement l’indignation et la colère grandissantes des classes populaires devant le nouveau monde crépusculaire que les élites libérales ont décidé de mettre en place. »


On peut lire des extraits sur books.google

Quelques extraits du livre

http://books.google.fr/books?id=Bovt_qJZqAYC&pg=PT20&lpg=PT20&dq=Les+myst%C3%A8res+de+la+gauche+:+De+l%27id%C3%A9al+des+Lumi%C3%A8res+au+triomphe+du+capitalisme+absolu&source=bl&ots=8Yn45F_l3V&sig=nEK4AZAXOUCxanA2rklvKcze_C0&hl=fr&sa=X&ei=Qw8zUdaKFuSn0QW7l4DoDw&ved=0CCMQ6AEwAg

Écrit par : alain21 | 03/03/2013

Répondre à ce commentaire

JC Michéa était invité ce matin sur France Culture pour présenter son livre ."Les mystères de la gauche: De l'idéal des lumières au triomphe du capitalisme absolu "

Page des matins de France Culture
http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-emission-speciale-mort-d-hugo-chavez-2013-03-06

La vidéo sur Dailymotion
http://www.dailymotion.com/video/xxztav_les-matins-jean-claude-michea-et-janette-habel_news

La version audio
http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4586275

L'émission a été un peu parasitée par la mort d'Hugo Chavez (encore que ,comme l'a souligné Michéa lui-même , il peut trouver pas mal de points communs entre ses conceptions politiques et celle du président vénézuélien décédé) . Alain Soral a dû y trouver son compte ;-)

Remarquez que JCM a l'habitude de commenter la disparition des" grands" de ce monde : la dernière fois qu'il est passé sur FC , c'était le 6 octobre 2011 , au moment où l'on apprenait le décès de Steve Jobs .

Écrit par : alain21 | 06/03/2013

Répondre à ce commentaire

Une sélection des propos de Michéa dans son intervention à France Culture du 6 mars 2013

Petites piques de Michéa à l’endroit de la gauche française :

"En entendant tout à l’heure des extraits de discours d’Hugo Chavez et en entendant sa voix, je mesurais à quel point elle est différente d’un discours de Pierre Moscovici ou de François Hollande, et franchement je ressentais un enthousiasme beaucoup plus grand."

"Premièrement il était réélu légalement, j’entends tout un ensemble de discours qui le présentent comme un caudillo potentiel, et surtout, dans un monde où les antagonismes de classe sont beaucoup plus marqués encore, pour des raisons historiques, et où la pauvreté des peuples atteint des degrés relativement inimaginables pour nous, son premier souci n’a pas été de dire au peuple vénézuélien, j’ai compris votre message, ce qui vous intéresse en premier c’est la légalisation du cannabis ou l’homoparentalié..."

"En Amérique Latine, contrairement à la gauche occidentale, les différentes gauches ont su conserver un rapport minimal avec la vieille tradition socialiste, dans laquelle la notion de patrie joue un rôle central."

"Si j’écoute un homme de gauche parler aujourd’hui, on le reconnait au fait qu’il ne peut pas faire trois phrases sans utiliser les verbes discriminer et stigmatiser. Je viens de relire les huit tomes du Capital, j’ai pas trouvé ces deux mots une seule fois."

"[Avec la gauche d’aujourd’hui] on sera tous heureux de fumer du cannabis devant les portes de Pôle Emploi."

lu ici :
http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/jean-claude-michea-et-janette-38174

Écrit par : alain21 | 07/03/2013

Répondre à ce commentaire

Quand France Inter découvre MIchéa

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=580575

Où est la vraie gauche aujourd'hui ?

Vous vous demandez peut-être ce qu'est la gauche, et bien cela fait des décennies que le philosophe Jean-Claude Michéa s'attache à la définir. Cet intellectuel rare dans les médias, a développé une pensée susceptible d'expliquer la crise du politique que nous traversons.

40 commentaires ( avec pas mal de personnes qui le découvraient .

http://www.franceinter.fr/emission-service-public-ou-est-la-vraie-gauche-aujourd-hui

Écrit par : alain21 | 07/03/2013

Répondre à ce commentaire

Merci pour tous ces liens, Alain.

Écrit par : Boreas | 09/03/2013

Répondre à ce commentaire

Enfin , pour finir , l'entrevue de JCM parue dans Marianne
http://www.marianne.net/Jean-Claude-Michea-Pourquoi-j-ai-rompu-avec-la-gauche_a227358.html

"Jean-Claude Michéa : "Pourquoi j’ai rompu avec la gauche""

Écrit par : alain21 | 13/03/2013

Répondre à ce commentaire

Dans cette émission intervenait aussi Jacques Julliard (à partir de la 24ème minute) qui se rencontraient semble t il pour la première fois . Cette rencontre s'est poursuivie dans un échange de lettres . Ces lettres ont été compilées dans un livre que Julliard et Michéa ont présenté hier (1 octobre) aux "matins de France Culture" . La boucle est ainsi bouclée :

http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-la-gauche-a-t-elle-encore-un-avenir-2014-10-01

"C’est aux Matins de France Culture que nos deux invités d’aujourd’hui se sont rencontrés, il y a presque trois ans, le 6 octobre 2011. Et ce fut une rencontre fructueuse, puisque de leurs débats ils ont décidé de faire un livre, sous forme d’échange de lettres pour confronter leurs analyses. Jacques Julliard est historien, éditorialiste à Marianne, et il a beaucoup travaillé sur le syndicalisme. Jean-Claude Michéa est philosophe et il étudie la gauche, il a notamment publié Les Mystères de la gauche en 2013. Dans leur livre commun, La Gauche et le peuple, qui paraît aujourd’hui chez Flammarion, ils partent d’un point de désaccord : la gauche s’est-elle déconnectée du peuple, ou n’a-t-elle en réalité fait avec lui que des alliances de circonstances ? A l’heure où la gauche se divise, sanctionne ses députés frondeurs, et se cherche une nouvelle identité en lançant ses Etats généraux, leurs sujets d’étude sont en tous cas d’actualité.

Alors, sommes-nous en train d’assister à la mort de la gauche, comme le redoutait Manuel Valls en juin, ou à la mort du socialisme, ou même des deux ? Comment nos dirigeants peuvent-ils retrouver la confiance du peuple ? Mais finalement, qu’est-ce que le « peuple » et qui le représente encore aujourd’hui ?"

Écrit par : alain21 | 02/10/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.