Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2014

55ème anniversaire de la mort de Stepan Bandera

Stepan Bandera, assassiné le 15 octobre 1959 par le KGB. Gloire aux héros de l'Ukraine.

22:23 Écrit par Boreas dans Crise, Géopolitique, Histoire, Identité | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : stepan bandera, anniversaire, mort, assassinat, kgb, ukraine, russie, nationalisme | | |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Il faudra bien tout de même qu'arrive le jour où justice sera rendue aux mots "fascisme" et "fasciste", utilisés n'importe comment par les ennemis des peuples.
Au nom de l'antifascisme se prennent les pires mesures liberticides et les atteintes incroyables à notre soif de vérité historique.
Admettons que Bandera ait été un fasciste, ça changerait quoi ? Ça lui donnerait tort ?
Je pense que son combat contre le communisme, au nom de son peuple, sa vie, sa mort, répondent à cette question.
Ré-écoutons les podcast de Méridien zéro sur le "fascisme".
Yen a marre que cela serve d'épouvantail.
Faut toujours ne surtout jamais stigmatiser (comme ils disent...) personne, sauf les fameux "fascistes"... C'est trop commode.

Écrit par : carine | 16/10/2014

Carine, le fascisme ayant profondément meurtri et horrifié l'Europe (et j'englobe volontairement la Russie), l'épouvantail du fascisme est très commode. Il suffit de prononcer ce mot pour que tous les poils hérissent et se retrouver en position défensive.

C'est particulièrement vrai en Russie. Aucun dialogue, je dis bien aucun ne peut être entrepris avec un russe concernant la Grande Guerre Patriotique. Le "c'est comme ça et puis c'est tout" demeure.

Pourtant, que je parle de çà, je ne fais pas état de révisionnisme, seulement dire que l'on (le "on" des russes) aurait pu épargner, oh, 3 fois rien, une poignée, quelques millions d'hommes si les leaders avaient été moins cons, si le matos avait été de meilleur qualité, si, tout simplement, le respect de l'être humain et de la raison avait prévalu.

Écrit par : tarkan | 16/10/2014

Carine

Sur le fascisme, il faut lire Evola. Notamment :

http://www.amazon.fr/Fascisme-vu-droite-Julius-Evola/dp/2867140390

Écrit par : Boreas | 16/10/2014

Les commentaires sont fermés.